Manga

Tokyo, amour et libertés de Kan Takahama

IMAG0397[1]

Ishin est écrivain, il écrit des histoires érotiques pour une revue qui passe tout juste la censure. Pour trouver l’inspiration il vagabonde dans Shinjuku, quartier des plaisirs de la capitale, s’amuse dans des fêtes traditionnelles pour le moins débridées, assiste à des cours de dessin avec des modèles nues… C’est dans ce dernier qu’il rencontre la magnifique Aki, jeune métisse au corps divin.

Je ne connaissais pas le Tokyo de l’entre-deux guerres et encore moins le Tokyo sulfureux, ni la presse érotique qui se passe sous le manteau dans les années 20. Ce manga est très intéressant, beaucoup de points culturels, politiques et sociaux sont abordés. L’érotisme est apporté par petite touche, il s’agit surtout de l’histoire de l’érotisme au Japon à cette époque.

L’auteur alterne entre légèreté et sujets plus graves tels que la mobilisation des hommes pendant la deuxième guerre mondiale. Avec humour et de finesse elle nous raconte une époque déchirée entre les traditions et l’émancipation. Les dessins sont originaux, très réaliste, j’ai parfois eu l’impression de voir des photos ! Ce n’est pas du tout le style que j’ai l’habitude de voir dans les mangas, mais passé le temps d’adaptation, il est très agréable.

Glénat, septembre 2017, 10,75€.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s