BD

Les petites victoires de Yvon Roy

En ce moment les romans me tombent des mains… Alors j’ai fait le plein de BD pour me consoler 😉

Chloé et Marc s’aiment et pour leur plus grand bonheur ils deviennent parents d’un magnifique garçon. Malheureusement la sérénité est de courte durée, Olivier est diagnostiqué autiste. Ils avaient remarqué que leur fils n’avait pas un comportement « normal » mais maintenant c’est réel, les mots sont posés, il va falloir vivre avec. Comme beaucoup de couples dans cette situation, Chloé et Marc se séparent mais pour leur fils ils restent soudés. Marc fait le choix de consacrer son temps à son fils, pour lui l’autisme ne sera pas un handicap, il va aider son fils à se surpasser, à s’adapter socialement, à apprendre et à s’épanouir. Bien sûr il y a eu des jours difficiles mais l’auteur ne s’en cache pas dans cette BD, il constate et raconte son quotidien.

Yvon Roy nous livre ici un récit intime car s’est de sa propre histoire et celle de son fils dont il s’agit. Il ne doit pas être aisé de parler du handicap de son enfant, mais il nous prouve que l’acharnement à se dépasser paye et cette famille peut être fière de ce qu’elle est devenue. J’ai été touché par ce père qui se démène, élabore des stratégies pour que son fils dépasse son autisme et s’ouvre au monde qui n’est pas le sien. Marc contourne les règles, ne fait pas ce que lui conseille les médecins, suit ses intuitions et finalement c’est prometteur, les progrès d’Olivier sont fulgurent. Cette famille qui regorge d’amour et de joie est une belle leçon de courage et de détermination. Olivier est tout aussi touchant que son père, il montre à tous que le diagnostic n’est pas une fin en soi.

J’ai été étonnée au début de la lecture que la BD ne soit pas en couleur, la couverture est tellement lumineuse, mais finalement ça marche très bien en noir et blanc. Les dessins sont simples, le travail des émotions est finement réalisé. Et le titre est très bien trouvé, à chacune des ces petites victoires je me suis dit « à en voilà encore une, super ! ». Vous l’aurez compris, cette BD est une très belle découverte pour moi 🙂

Rue de Sèvres, mai 2017, 17€.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s