Roman enfant

Autobiographie d’une courgette de Gilles Paris

Icare, plus communément appelé Courgette, a neuf ans et vit seul avec sa mère, son père est parti en vadrouille avec une poule. La vie n’est pas vraiment tendre avec lui, sa mère boit des bières en restant collée devant la télé et quand elle s’en décroche c’est pour lui donner la raclé du siècle. Un jour alors qu’il fouille dans les affaires de sa mère, il trouve un revolver, l’emmène pour jouer avec, sa mère le voit, veut lui reprendre et le coup part, « j’ai tué maman ». Maintenant orphelin, le juge le place dans un foyer, avec une ribambelle d’autres enfants qui n’ont pas de chance avec la vie non plus. Ce foyer devient sa maison et tous les habitants, enfants et autres zéducateurs, sa famille.

Ce roman m’a longtemps tenté, considéré comme un classique de la littérature jeunesse, je me devais de le lire ! Et puis rencontrer Gilles Paris lors du salon du livre de Montaigu a fini de me convaincre (et oui je suis faible) !!

« On se dit rien. Le câlin, lui, dit tout. »

Le style est particulier, en effet c’est vraiment un enfant de 10 ans qui m’a raconté son histoire, avec ses fautes de grammaire, son vocabulaire et ses expressions. C’était un pari osé, Gilles Paris l’a tenté et réussi ! C’est original et ça rend l’histoire d’autant plus réelle.

Alors j’ai écouté son histoire à cette petite Courgette, avec ses malheurs, ses doutes, ses peines, ses incompréhensions, ses joies, ses rires, j’ai vu ses petits yeux remplis d’amour pour la belle Camille, et parfois de larmes. Tous les personnages sont attachants, j’avais envie de tous leur faire des câlins. Je n’ai pas ressenti de pitié pour ces enfants, ce n’est pas larmoyant, ils sont tellement plus forts que ce que l’on imagine. 

Les thèmes abordés sont difficiles. Ces mots d’enfants, pas si naïfs que ça finalement, expliquent l’abandon, la maltraitance, l’alcoolisme, la prostitution… Et quoi de mieux que des mots d’enfants pour expliquer aux enfants ! Il y a aussi de beaux moments de joie, d’amitié, d’amour, des petits moments de bonheurs qui prouvent que certes ces enfants ont eu un début compliqué dans la vie, mais tout n’est pas perdu 😉 C’est aussi un roman très drôle, ces personnages ont un humour décapant ! Ce livre est étonnamment positif et je comprends maintenant l’engouement qu’il a suscité. ♥♥♥♥♥

J’ai lu, février 2003, 5,80€.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s