Roman ado

Les mangues resteront vertes de Christophe Léon

Allez encore un roman jeunesse 🙂

En 1975, Odélise a à peine dix ans et vit avec sa famille sur l’île de la Réunion. Un jour trois personnes travaillant pour les services sociaux viennent chez elle pour l’emmener. Aucun membre de la famille n’y comprend grand chose, on leur assure un bel avenir pour leur cadette, elle va pouvoir étudier. Comme plus de 1500 enfants, elle est arrachée à son île pour être envoyée en métropole et déclarée pupille de l’Etat. Après un long voyage, elle atterrit au fin fond de la Creuse dans une famille de fermier qui lui est totalement inconnue. Comment l’Etat Français a pu faire une telle chose ? A quel titre ? Le repeuplement d’une région désertée ? Comment des enfants arrachés à leur famille et leurs racines, sans raisons ni explications réelles peuvent se reconstruire ? Christophe Léon pose ces questions, malheureusement des années après les faits, qui peut y répondre… ?!

« Nous étions peut-être pauvres de biens, mais riches de liens. »

Ce court livre pour jeune est un roman coup de cœur et coup de poing. J’avais entendu parler à la télé de cette histoire d’enfants réunionnais ramener en métropole dans les années 60-70, mais ce n’est pas vraiment le sujet de prédilection des médias. Heureusement il y a des auteurs, qui ont les c***** de raconter des réalités qui dérangent. J’aime d’autant plus quand ces livres sont pour jeune, l’auteur raconte sans détour, ni chichi, il faut être clair !

Au fil des pages on découvre la difficulté pour cette enfant de s’épanouir, entre le racisme, l’indifférence et la violence, Odélise ne peut trouver sa place. Sa nouvelle famille la rebaptise Odile pour éviter le qu’en dira-t-on, personne ne veut connaître son histoire et sa culture… Il faut oublier le passé, et saisir cette « chance » qui lui ai offerte. Alors dis merci à la France et surtout ne te fais pas remarquer ! Comment ne pas en vouloir à ces personnes qui ont décidé pour elle et qui lui ont gâcher la vie ? Odélise m’a touchée, j’étais en colère pour elle. J’ai trouvé que le style de l’auteur évoluait avec son personnage, au début doux et enfantin il fini fort et battant avec cette deuxième personnalité, Zeïla qui encaisse les coups pour protéger Odélise. J’aurai quand même préféré plus d’approfondissement sur certains points, comme son quotidien à l’école… Mais rien de bien méchant !

Ce titre fait parti de la collection Les Héroïques chez Talents Hauts, collection importante car elle raconte l’Histoire au travers de quotidiens de gens simples. C’est une belle alternative aux cours d’histoire, c’est un pas de côté qui permet de comprendre différemment 😉

Talents Hauts, septembre 2016, 14€.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s