Récit

Alexandra David-Néel, passeur pour notre temps de Joëlle Désiré-Marchand

cache_53705985Qui ne connait pas Alexandra David-Néel de nos jours et pour cause c’est une femme d’exception, grande exploratrice, elle fut la première femme en février 1924 à entrer dans Lhassa, la capitale interdite du Tibet. Anarchiste, féministe engagée, cantatrice pour manger et orientaliste par passion, elle est devenue bouddhiste et s’est formée toute seule à cette religion très peu connue en occident à l’époque. Son métier et sa religion l’ont poussée à mener l’enquête sur le terrain. Seule elle part donc en Asie, laissant derrière elle un mari qui n’a jamais vraiment passer de temps avec sa femme trop libre. Ce petit bout de femme était doté d’une détermination sans faille. Malgré les obstacles, les gens destructeurs qui lui ont barrée la route, les guerres et conflits en tout genre, elle n’a jamais faillit à son projet ! Et pour arriver à ce but extraordinaire elle va marcher de long mois tel une pèlerine tibétaine, au cœur des montagnes et vallée arides. Accompagnée de son fils adoptif, avec qui elle n’a pas été tendre car elle est aussi bien connue pour son caractère de chien et excès de colère, ils ne cesseront d’apprendre sur leur religion.

« L’homme se débat depuis des siècles, terrorisé, idiotisé, annihilé dans son esprit pour qu’il soit plus facile à asservir et à tyranniser. » Alexandra David-Néel

Vous l’aurez remarqué, mon blog ne contient aucune critique de biographie. Normal, je n’aime pas ça… Cependant celle-ci m’a tenue en haleine. Ça parle de voyage me direz-vous… bon d’accord, c’était plutôt facile de me captiver !

Ce livre est très fourni, ponctué d’extrait de lettres d’Alexandra David-Néel, très intéressant. L’auteur ménage son lecteur lorsqu’il s’agit d’expliquer les différentes religions et coutumes orientales. Merci Joëlle 😉 J’ai ressenti la grande admiration de l’auteur pour l’exploratrice, communicative car j’ai été tout aussi enthousiaste par toutes ces expéditions qui avaient l’air tellement rudes ! alexandra-david-neelMalgré la froideur, l’orgueil et l’égoïsme dont fait preuve Alexandra David-Néel ce n’est franchement pas ce que je retiens d’elle ! Cette biographie m’a donnée envie d’aller plus loin, je commencerai sûrement par ses lettres écrites à son mari. N’hésitez pas à voir le film J’irai au pays des neiges, c’est un peu vieillot mais les paysages sont superbes et c’est une bonne restitution du personnage d’Alexandra David-Néel, et Dominique Blanc la joue tellement bien !

Et nous on a la chance d’en parler au club de lecture de la librairie mardi soir avec l’auteur 😀

Editions le Passeur, janvier 2016, 18,90€
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s