Rentrée d'hiver 2017

Alpini, de roc, de neige et de sang de Gérard Guerrier

1540-1-1

Eté 1913, Jean a dix-sept ans, vit à Milan et est franco-italien. Alors qu’il fait de l’alpinisme dans les Alpes entre l’Italie et l’Autriche avec sa famille et leur ami et guide autrichien Walter, tous assistent impuissant à la chute mortelle de son père. Un an plus tard, l’attentat de Sarajevo plonge l’Europe dans une guerre effroyable. Jean a tout juste la majorité quand il est appelé à prendre les armes pour l’Italie au grand désespoir de sa mère qui n’a plus que lui et de sa fiancée qu’il laisse à Milan. Il est promu sous-lieutenant dans les Alpini et part rejoindre son cousin, sergent dans les Alpes pour combattre les Autrichiens. Les deux jeunes hommes se retrouvent dans un milieu hostile, où la glace, la neige et la roche vont devenir leur quotidien.  Jean, jeune homme qui souhaitait juste prendre la relève de son père dans l’industrie familiale, peu intéressé par la politique et dont les origines sont européennes et multiculturelles, ne comprend pas pourquoi les hommes s’entre-tuent.

Le point de vue de ce roman est très intéressant. Je n’avais encore jamais lu un livre placé du côté italien et encore moins des Alpini. C’est original et bien décrit, je me suis crue dans les Alpes et franchement ça ne m’a pas donnée envie d’y rester tellement la vie y est difficile. Les pauvres hommes parfois très jeunes se battent sans vraiment savoir pour quelles causes, dans quel but, et ce sentiment d’incompréhension est bien exprimé ici. En parallèle de l’aspect historique, l’intrigue romancée est un peu bateau. Une histoire d’amour dont les deux jeunes gens sont séparés par la guerre, c’est facile. Le personnage de Jean est attachant, il est jeune et se retrouve dans une spirale qui le dépasse. Je n’ai pas particulièrement apprécié les autres personnages. Celui de sa fiancée aurait pu être un peu plus approfondi car le point de vue de la femme qui reste et qui doit continuer à vivre est intéressant mais en l’occurrence elle n’est pas super aimable… Bref sentiments mitigés à l’issu de cette lecture mais dans l’ensemble plutôt positif, j’ai apprécié la découverte et je remercie Babelio et les éditions Glénat pour cette petite trouvaille que j’ai lu avec plaisir !

Glénat, janvier 2017, 19,99€.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s