Rentrée d'hiver 2015

La bibliothèque des cœurs cabossés de Katarina Bivald

product_9782207117750_195x320Sara a vingt-sept ans, vit en Suède et est libraire au chômage. Elle échange des correspondances avec Ami, une retraitée vivant dans une ville perdue de l’Iowa. Sara prend son courage à deux mains, elle qui n’a jamais voyagé et est très timide, pour partir pendant deux mois au bout du monde et rencontrer son amie américaine. Première embûche, elle apprend à son arrivée qu’Ami est décédée. Les habitants de la petite ville l’accueille avec un peu de réticence, mais l’intègre finalement. Ils l’intègrent tellement que pour elle tout est gratuit, impossible de payer quoi que ce soit dans tous les commerces. Alors comment va-t-elle les remercier ? Elle ne sait faire qu’une chose : lire et vendre des livres. L’idée s’impose simplement, elle va ouvrir une librairie remplie des ouvrages d’Ami, et trouver à chaque habitant le livre qui lui correspond. Comment va-t-elle y parvenir quand aucun d’eux n’aime lire ?! Aucun doute cependant, tous les habitants s’attachent à elle. Que va-t-il se passer quand son visa va expirer ? A-t-elle vraiment envie de repartir ?

 J’ai sûrement été attiré par la couverture comme tant d’autres, mais autant être clair tout de suite, ce roman n’est pas un coup de cœur. C’est un vrai livre de « fille » qui revendique l’amour des livres et des gens, avec pour personnage principale une femme un peu naïve. Elle m’a paru exaspérante et molle, et puis toutes ces questions inutiles !! Ok c’est une fille mais bon, faut pas pousser !! Je n’ai pas aimé que chaque personnage ait son lot de catastrophe, je ne suis pas sûr qu’il soit nécessaire d’enfoncer les personnages pour leur faire ressentir un peu plus le bonheur, surtout dans une si petite ville, comme si tout le malheur du monde reposait sur leurs épaules. Comme si tout devait aller mal avant l’arriver de Sara, alors OK il y a la lourdeur du quotidien dans une petite ville perdue blablabla mais la seule présence de Sara ne peut régler tous les problèmes… Et puis cette fin !! Pour moi trop cliché !! Bon je l’ai quand même fini donc… il a quand même le mérite de m’avoir tenu jusqu’au bout !!

Denoël, 21,50€.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s