Rentrée littéraire 2014

Voyageur malgré lui de Minh Tran Huy

liv-6192-voyageur-malgre-luiLine est à New-York, alors qu’elle visite un musée, elle découvre l’existence d’Albert Dadas. Au 19ème siècle, il est le premier cas de touriste pathologique. Il a ce besoin compulsif de courir les routes sans jamais se souvenir des lieux et ce qu’il a fait pendant ces longues absences. Line fait rapidement le lien avec d’autres voyageurs malgré eux tels que son oncle Thinh, un homme étrange qui peu à peu perdu l’esprit ; Hoai, cette cousine disparue ; et surtout son père, il a quitté son Vietnam natal pour parcourir la France et le monde grâce à son travail. En parallèle, son père se livre, il écrit son histoire à sa fille avant de perdre complètement la mémoire. 

Je ressors assez mitigée de cette lecture. L’auteur navigue entre mémoire familiale et mémoire collective, elle nous livre un peu de sa vie, de son père, cet homme pudique et mystérieux. C’est aussi un roman qui instruit, finement, sans bourrage de crâne, les infos se sont faufilées dans mon esprit sans que je ne m’en rende compte. Et pourtant j’ai parfois eu l’impression que certains passages étaient inutiles, soit car pas assez approfondis, soit par manque de cohérence avec le reste du roman. J’ai aimé ce bel hommage aux expatriés de tous horizons, qui cachent une partie de leur vie pour ne pas devenir un fardeau pour celui qui écoute. Gros coup de cœur pour le personnage du père, qui est très attachant. Lecture mitigée mais positive quand même !

Flammarion, 18€.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s