Roman

De l’eau pour les éléphants de Sara Gruen

Ce livre traînait dans ma pile depuis un moment déjà. Ma sœur me l’avait prêté en me soutenant qu’il est super et que je devais absolument le lire. Et en effet c’est un très beau livre. Je l’ai dévoré très rapidement !

Jacob vit en maison de retraite, il a quatre-vingt-dix ou quatre-vingt-treize ans, il ne sait plus. Mais à son âge cela n’a plus vraiment d’importance. Un cirque s’installe sous les fenêtres de l’établissement et voilà que tous ses vieux souvenirs lui reviennent très clairement. Il nous plonge au début des annéDE_L'E~1es 30, alors que la Grande Dépression américaine ravage tout le pays. Il a vingt ans lorsque ses parents meurent tragiquement dans un accident quelques jours avant ses examens qui feront de lui un vétérinaire diplômé d’une prestigieuse école. Mais complètement perdu, il fugue pendant la première épreuve. Errant sur une voie ferré, il saute dans le premier train qui arrive sans en savoir la destination ni ce qu’il contient. Ce superbe train abrite un cirque, et pas n’importe lequel, « le plus beau cirque du monde » ! Dès le premier jour il y travaille, plus ou moins accepté il va très vite en devenir le vétérinaire officiel. Au cours des représentations il découvre Marlène dont il tombera amoureux et pour qui il dressera une éléphante afin qu’ensemble elles s’affichent comme le numéro fard du cirque.

Même si j’ai parfois trouver certaines longueurs dans ce roman, il m’a vraiment transporté au fin fond des Etats-Unis des années 30, mélangeant whisky, musique et foule d’animaux exotique. J’ai parfois préféré les dialogues aux descriptions, plus efficaces et plus fluides, certaines phrases entre les répliques ne servaient pas à grand chose. L’histoire est très sensuelle, entre les hommes, ainsi qu’entre hommes et animaux. Ces derniers ont une part très importante, c’est vrai qu’est ce qu’un cirque sans animaux ??!! Il est étonnant de voir les liens que les personnes ont tissés avec l’éléphantes, ou les chevaux, ils deviennent des personnages à part entière. Les personnages ont beaucoup de caractères, ils ne se laissent pas faire et pour cause leur travail est plus qu’un gagne-pain, c’est un moyen de survis, une identité, comme le dit le directeur du cirque : « temps qu’on a des jambes, on travaille »! Et l’histoire d’amour me direz-vous ?! Le narrateur étant Jacob nous avons tous les ressentis d’un jeune homme, avec des sentiments purs, représentant très bien son premier amour. Lui et Marlène essaient de lutter contre leurs sentiments car celle-ci est mEctac_De-l-eau-pour-les-elephants-Film-de-Francis-Lawrenceariée quand même ! Mais que faire contre cet élan qui les transporte…

Contrairement à beaucoup j’ai autant aimé le film que le livre. Je l’ai trouvé assez fidèle au livre, pas trop nian-nian, on y retrouve des personnages fort, la même ambiance du cirque, l’histoire d’amour… Essayez les deux et je suis sûr que vous aimerez 😉

« Tout n’est qu’illusion, Jacob, et c’est bien ainsi. C’est ce qu’on nous demande, ce qu’on attend de nous. »


Livre de poche, 7,10€
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s