Roman

La bâtarde d’Istambul d’Elif Shafak

Il fut et ne fut pas un temps, dans un pays pas si lointain…
C’est ainsi que commence les histoires que l’on raconte aux enfants turcs.
Cependant cette histoire là commence différemment. Elle débute par une jeune femme de dix-neuf ans, Zeliha, au caractère bien trempé se pavanant en mini-jupe et talons haut, qui est en âge d’avorter sans autorisation parentale ou maritale. Mais quelque chose l’en empêche…
Vingt ans plus tard c’est sa fille qui est la rebelle de la famille. Asya vit avec ses trois tantes, sa mère, sa grand-mère et son arrière-grand-mère. Aucun homme ne partage son quotidien peuplé de femmes, et pour cause, une mystérieuse malédiction plane sur les hommes de cette famille stambouliote ! Aujourd’hui Asya est en âge d’exiger des réponses à ses questions, qui est son père pour commencer, personne n’ose y répondre. Peut-être car on ne parle pas dans les maisons musulmanes de la capitale turque, surtout pas des sujets douloureux.
A l’autre bout de la planète, en Amérique, une jeune femme du même âge, Armanoush, cherche également qui elle est. Elle est arménienne, mais ne sait pratiquement rien de ses origines, excepté que sa famille souffre du lourd passé qu’est le génocide de son peuple en Turquie. Pour comprendre d’où elle vient, elle entreprend un voyage. Elle part à Istanbul, s’invitant dans la famille de son beau-père, chez Asya.
Les deux jeunes femmes que tout opposent, et que le hasard va réunir, vont tisser dbatarde istanbules liens, et comprendre leur place sur cette terre.

Malgré les sujets difficiles du livre tels que le génocide arménien, les liens familiaux… Je n’ai pas du tout ressenti cette lourdeur. Au contraire l’auteur fait preuve de beaucoup de légèreté et d’humour. Tous ces sujets sont abordés autour d’un bon plat plein de couleur. Son découpage en chapitre, portant des noms d’aliments, fait croire à une grande recette, que l’on goûte puis dévore tout au long des pages.
Si comme moi vous êtes gourmand et aimez l’ambiance des grandes familles orientales, vous allez adorer !! 😉

« Qu’importe ce qui tombe du ciel, jamais nous ne devons le maudire. Pas même la pluie »

10/18, 8,10€
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s