Roman historique

Le juste milieu d’Annabel Lyon

Sans un devoir d’argumentaire obligatoire pour les cours, je n’aurai probablement jamais découvert ce livre. Je devais lire un roman de la rentrée littéraire d’un auteur étranger. Mon choix s’est porté sur ce livre, d’une auteur canadienne, qui au premier abord parait un peu gros :p
Je commence donc mes vacances avec ce livre qui m’a beaucoup fait voyager (encore?!). Bon je vous explique. Imaginez-vous pendant l’Antiquité en Macédoine sous le règne de Philippe. Aristote fait un détour pendant son voyage vers Athènes pour aller voir son ami d’enfance, le roi Philippe. Celui-ci à une grande proposition à lui faire, s’occuper de l’éducation intellectuelle de son fils, le futur Alexandre le Grand. Il inculque alors à l’adolescent la philosophie, la politique, les sciences naturelles, tous ce qui pourra faire de lui un bon roi, un roi qui saura atteindre le juste milieu, équilibre qu’il doit trouver entre les deux extrêmes que représentent son père et Aristote.

Si vous avez peur que ce livre soit trop philosophique, détrompez-vous, il s’agit avantLe-Juste-Milieu-A_-L_ tout d’un roman historique qui retrace la vie du grand philosophe Aristote. Tous les passages
traitant de sujets philosophies passent très bien car sont camouflés derrière beaucoup d’humour et d’humilité. Le langage est assez cru, mais cela nous conforte un peu plus dans l’image que nous nous faisons de la culture à cette époque : des hommes un peu bourrus qui n’ont surtout pas peur des mots et des gestes.

De plus deux chapitres se détachent de l’histoire initiale, Aristote revient sur son enfance, ses premières approches de la médecine avec son père, puis l’éducation particulière qu’il acquiert avec un étrange professeur, avant de rencontrer le célèbre Platon, qui deviendra son maître. Ses deux chapitres sont très bénéfique et nous permettent de mieux comprendre ce personnage atypique qu’est Aristote.
Laissez-vous tenter par un peu d’histoire et beaucoup de rire 🙂

« Il dit aussi que dès qu’un personnage parle, c’est pour dissimuler ce qu’il veut vraiment dire. »

Quai Voltaire, 21,30€

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s